Mort d’un bébé en pouponnière, un fabricant de meubles vosgien condamné à 18 mois avec sursis

Mardi 16 juin 2020, le chef d’une entreprise des Vosges, spécialisée dans les meubles pour crèches et structures d’accueil des tout-petits, a été condamné à dix-huit mois de prison par le tribunal correctionnel de Vienne (Isère). Un défaut sur l’un de ses lits est à l’origine du décès d’Aieba, dix mois, survenu en avril 2017, à Jardin, près de Vienne.

L’entreprise a aussi écopé d’une amende de 15.000 euros comme personne morale, dont 10.000 avec sursis, et de 43.000 euros de dommages et intérêts à verser aux parents de l’enfant.

L’information, diffusée par plusieurs médias nationaux, est rapportée par RTL ici.