Ce qui change au 1er juillet 2020

  • Les allocations chômage sont revalorisées de 0,4 %. Cette légère hausse, qui succède à celle déjà limitée à 0,7 % en 2019. L’allocation minimale passe à 29,38 euros par jour, contre 29,26 euros actuellement. La partie fixe de l’allocation passe à 12,05 euros par jour indemnisé contre 12 euros actuellement.

  • Nouveau dispositif pour le chômage partiel. Un chômage « longue durée » sera mis en place, s’il indemnise les salariés lui aussi à hauteur de 84 %, sa durée en revanche pourra durer jusqu’à deux ans.

– Le prix de certaines cigarettes continue de grimper, d’autres baissent légèrement.

– Dès aujourd’hui, les prix du gaz baissent de 0,3 %.

– L’Union européenne rouvre ses frontières et celles de l’espace Schengen aux voyageurs de quinze pays jugés assez sûrs face à la pandémie de coronavirus. Une ouverture parfois sous condition.

– A compter de ce mercredi, certains frais bancaires se retrouvent réduits ou plafonnés.

– A partir du 1er juillet, tous les appareils (téléphones, tablettes….) « dont la puissance moyenne maximale est supérieure à 20 mW et ayant vocation à être utilisés à proximité du corps humain » devront faire figurer dans leur notice le « DAS » (débit d’absorption spécifique, qui évalue l’énergie des ondes électromagnétiques qu’absorbe le corps humain lors de l’utilisation d’un appareil)

– A partir d’aujourd’hui, il est possible de bénéficier d’une aide à l’installation d’un thermostat intelligent. L’objectif est aider les particuliers à s’équiper d’appareils plus performants, ce « coup de pouce thermostats » prend en charge 150 euros du coût d’installation de thermostats plus performants.

– A compter du 1er juillet 2020, les véhicules de plus de 3,5 tonnes devront être équipés d’autocollants matérialisant la position de leurs angles morts afin d’en avertir les cyclistes ou les piétons.