Remiremont – L’opération « J’aime mes commerçants » aborde le chiffre des 500.000 euros !

Yannick Antoine, président de l’URCA.

Un succès qui traduit l’intérêt et le soutien apportés aux commerçants du cru par la clientèle du Pays de Remiremont. Un véritable encouragement à la vie locale en cette année pas comme les autres. Il est utile de rappeler que l’opération « j’aime mes commerçants » est née au printemps dernier afin de soutenir les commerçants et artisans non seulement romarimontains, mais encore installés sur le territoire de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales (CCPVM). . 

Cette opération mise en place par l’Union Romarimontaine des Commerçants et Artisans (URCA), avec le concours gratuit de l’enseigne « Lézards Création », fut d’emblée soutenue par  la CCPVM. Trois autres associations de commerçants (Saint-Nabord, Saint-Amé et Le Val d’Ajol) demeuraient du même coup concernées par l’opération. « Une initiative qui voyait ainsi le jour en zone rurale et qui fut ensuite copiée par des villes de catégorie urbaines », ainsi que nous le rappelle aujourd’hui Yannick Antoine, le président de l’URCA.

Une idée qui a fait son grand chemin.

Effectivement, à travers cette initiative, l’idée consistait à promouvoir et encourager la consommation en privilégiant les circuits courts et les commerces locaux. Pour ce faire, durant la période de confinement, la clientèle avait la possibilité d’acheter des bons d’achat sur la plateforme jaimemescommercants.fr tout en bénéficiant  d’une bonification de 25% sur chaque bon, une participation financée par la Communauté de Communes (dans la limite de 50 €) par bon). Rappelons que dans le cadre de cette bonification, la CCPVM avait débloqué une somme globale de 100.000 €.

Avec la réouverture des commerces à la mi-mai, c’est avec la même volonté de préserver le tissu économique local, que les quatre unions de commerçants et artisans du secteur ont souhaité faire perdurer cette initiative de « j’aime mes commerçants ». Et aujourd’hui, le succès est bien réel puisque la plateforme approche le montant des 500.000 €, avec précisément un chiffre de 493.050 € ainsi collecté et redistribué aux commerçants. Et sur les 100.000 €  débloqués par la CCPVM, il reste une part de bonification de 1.390 €. Autant écrire que la clientèle va continuer de se connecter sur jaimemescommercants.fr

Un système appelé à perdurer.

La plateforme ne devrait d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin. Le président Yannick Antoine envisage une grande concertation afin de pouvoir faire vivre le système à l’occasion de certaines périodes. Il cite pour exemple le « Black Friday » et les fêtes de fin d’année. Sur le sujet, une réunion est d’ores et déjà programmée le 23 septembre prochain. Une rencontre est aussi en réflexion avec les commerçants de Plombières-Les-Bains.

Le président de l’URCA est animé de positivité. Cette dernière doit d’ailleurs être au rendez-vous de l’automne avec le ferme espoir de pouvoir organiser la grande braderie du 4 octobre. La demande est formulée en préfecture, mais tout dépendra des événements sur le plan sanitaire, le préfet ayant la possibilité d’interdire la manifestation trois jours avant son déroulement. Dans l’immédiat, une chose est certaine : le traditionnel repas des commerçants de début septembre n’aura pas lieu, « car il est actuellement inconcevable de réunir 500 personnes à table, même en pleine rue », souligne Yannick Antoine.

Un président qui nous confie aussi : « j’aimerais saluer et remercier les élus qui ont voté cette opération j’aime mes commerçants pendant le Covid, opération qui a permis à de nombreux commerçants  d’encaisser de la trésorerie très tôt pendant le confinement, mais qui a aussi permis de booster la reprise d’activités. Et bien sûr, merci aussi à nos clients pour leur soutien et grande fidélité ».

Recueilli par Denis Philippe.