Remiremont – 800 concurrents prennent le départ en centre ville du trail 100%

C’est de la rue Charles de Gaulle qu’était donné ce dimanche le départ de l’épreuve de 12 km s’inscrivant dans l’organisation de l’Infernal Trail des Vosges. Une animation particulièrement encouragée puisque destinée cette année encore à soutenir une bonne cause. En l’occurrence cette fois la recherche médicale pour la lutte contre la maladie de Parkinson.

L’intégralité des inscriptions à cette course qui se pratiquait soit en trail, soit en marche nordique, sera reversée à l’association « Vaincre Parkinson » présidée par Cédric Heda, un traileur ainsi présent tout ce week-end sur l’Infernal Trail. Interviewé avant le départ de ce 12 hm, épreuve communément nommée « le 100 % », le jeune sportif a évoqué toute sa passion à associer la course à pied à la lutte contre la maladie de Parkinson.

Un combat qu’il mène à la tête de l’association créée en 2013 et à travers d’événements sportifs, qu’ils soient officiels ou plus ou moins off. Cédric Heda n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler un moment fort partagé en cette même année 2013 sur l’Infernal Trail, alors qu’il terminait l’épreuve des 30 km. Arborant un Tee-Shirt « Maman avec toi » (sa mère étant décédée de la maladie à la veille de Noël 2009), il rencontrait sur la ligne d’arrivée une dame atteinte de la maladie. Il y avait là matière à véhiculer un message fort  auprès des concurrents et du public présent.

Depuis, le fameux tee-shirt connut son succès un peu partout à travers le monde et aujourd’hui, l’association de Cédric a reversé 54.000 € au CHU de Lille, spécialisé  dans la recherche contre la maladie de Parkinson. Aujourd’hui, sur « le 100 % », épreuve passant par les hauts de la ville et rejoignant le site des Perrey à Saint-Nabord, Cédric Heda fermait la course en compagnie de Michaël, un sportif touché par la maladie. Jean-Charles Foucher, adjoint aux sports à la Ville, demeurait lui aussi à leurs côtés pour un bel élan de solidarité.

Un hommage à Christian Poncelet avant le départ.

Alors que la course s’apprêtait à quitter en plusieurs vagues la ligne de départ et juste avant les échauffements d’usage ponctués par l’animation de Geoffrey, le speaker officiel invitait les concurrents et le public présent à observer une minute de silence suite au décès de Christian Poncelet,évoquant tout particulièrement « l’incarnation et la personnalité d’un homme politique hors du commun, ayant oeuvré à tous les échelons et dont la mémoire restera pour toujours gravée en cette ville et dans les Vosges ».

La course pouvait être lancée. Le sport, c’est une grande aventure qui n’oublie personne sur le bord du chemin. Vive le trail, vie l’Infernal !

Denis Philippe.