Saint-Nabord – Avec 0,47 mg/ litre, un automobiliste aurait été placé plusieurs heures en cellule de dégrisement

Mercredi 23 septembre 2020, un individu, né au Togo, a été interpellé par les forces de l’ordre à 1 heure 20, sur l’aire de Ranfaing à Saint-Nabord. Il a été contrôlé avec une alcoolémie de 0,52 mg/litre pour un taux retenu de 0,4784 mg/litre. Ensuite, à 2 heures 00, le deuxième contrôle a révélé la même alcoolémie, selon le procès verbal que l’intéressé nous a communiqués.

Cuisinier de métier, ce père de famille sortait du travail. Le dépistage aux stupéfiants s’est révélé négatif.

Ledit individu, âgé d’une trentaine d’années, s’est vu immédiatement retirer son permis. Plusieurs infractions connexes ont été retenues à son encontre : non transport de carte grise, changement de direction sans avertissement préalable, vitesse excessive, chevauchement de la bande d’arrêt d’urgence hors cas de nécessité absolue.

Illustration.

Selon lui, cet homme aurait ensuite été placé en garde à vue puis en cellule de dégrisement, « j’ai dormi en simple caleçon, c’est dégradant pour ma personne, et je n’ai été libéré qu’à midi ce même mercredi ». Aujourd’hui, il en veut « aux conditions de salubrité de ma cellule en cette période de Covid-19 et à la durée de mon placement en cellule qui me semble disproportionné par rapport à l’infraction commise ».

Toujours est-il que ce dernier est convoqué devant le tribunal correctionnel d’Epinal le 31 mars 2021.