Remiremont – Les illuminations de fin d’année seront posées à partir du 5 octobre

Différents travaux nécessitent des aménagements de circulation ou de stationnement ces prochains jours :

  1. Un échaufaudage va être posé au niveau du 24 rue Charles de Gaulle et des numéros 1 à 6 rue de la Franche Pierre, pour des travaux de toiture et de création d’une terrasse suspendue.

Le stationnement sera donc interdit sur les 6 emplacements matérialisés à ce niveau, sauf pour les véhicules de chantier et la grue de chantier, à partir de lundi 5 octobre et pour une durée maximale de 8 semaines. La circulation des piétons sera maintenue et sécurisée au niveau de l’échafaudage, mais ils seront invités à utiliser le trottoir opposé au niveau de la grue de chantier.

Lundi 5 octobre, de 7 h à 17 h, afin de permettre l’installation de la grue, la circulation sera interdite rue de la Franche Pierre et le stationnement interdit des deux côtés dans cette même rue, dans la portion comprise entre la rue Charles de Gaulle et la rue Des Chaseaux.

La présignalisation, la signalisation diurne et nocturne, et la protection nécessaires seront mises en place, entretenues et surveillées par les soins de l’entreprise Bontempi (Le Val d’Ajol) sous le contrôle des services de Police.

  1. À l’occasion de travaux d’ENEDIS (Remiremont), qui procèdera à des modifications de branchement aérien au n°3 bis de la rue Janny, la circulation et le stationnement seront interdits lundi 5 octobre de 8 h à 11 h 30.

La présignalisation, la signalisation et la protection nécessaires seront mises en place, entretenues et surveillées par les soins de l’entreprise sous le contrôle des services de Police.

  1. Enfin, les services techniques vont commencer le 5 octobre l’installation des illuminations de fin d’année. Il est donc possible que la circulation et le stationnement soient modifiés ponctuellement au fil de l’avancement des installations. Le démontage se fera à partir du 11 janvier.

La présignalisation, la signalisation et la protection nécessaires seront alors mises en place, entretenues et surveillées par les soins des Services Techniques Municipaux sous le contrôle des services de Police.