Massif vosgien – Sébastien Spehler s’arrête à l’auberge et s’impose avec 41 minutes d’avance

Une bonne assiette de « Roïgebrageldi », ce plat alsacien (avec pommes de terre, lardons, oignons et vin blanc) ne se refuse pas pour Sébastien Spehler. Samedi 3 octobre 2020, lors du Munster’Trail, le champion de France comptait alors plus de 32 minutes d’avance sur Gaël Raguet et 45 minutes sur l’Italien Marco Vuillermoz lorsqu’il s’est présenté au contrôle de la ferme-auberge du Tanet.

Il en a profité pour faire une pause à la ferme-auberge et déguster une assiette de « Roïgebrageldi ». Malgré cette pause culinaire, il a remporté ce trail de 80 kilomètres avec une avance de 41 minutes sur son dauphin Gaël Raguet et de 53 minutes d’avance sur Marco Vuillermoz.

En s’imposant en 6 h 42’02 », Sébastien Spehler en a même profité pour exploser le record de l’épreuve détenu depuis 2018 par Jean-Christophe Reus en 7 h 36’42’’. Près d’une heure de mieux avec le ventre bien rempli en prime.

Quant à la course de 32 kilomètres, le Belge Arnaud Maquet, 3e en 2018, s’est imposé en 2 h 38’07 devant Mickaël Stéfanini (2h56’44 ») et Thomas Thines (3 h 03’38’’) pendant que la Vosgienne Claire Mougel a dominé l’épreuve  féminine en 3h19’51’’ devant Carole Millet (3h34’12’’) et Elodie Robert (3h38’13’’).

Sur le 19 km, succès de Frédéric Poumerol (1h27’16’’) et Sophie Weckerlé (1h49’37’’) et sur le 10 km, victoire de Jérémie Lau (49’06’’) et de Julie Reiter (1h00’01’’).