Le co-voiturage professionnel, ça vous parle ?

5 grands employeurs vosgiens viennent de signer une convention de partenariat qui vise à développer le co-voiturage professionnel entre leurs salariés.  Il s’agit de la Communauté d’Agglomération d’Epinal (CAE), de Vosgelis, la Préfecture, la Direction Départementale des Finances Publiques (DDFIP) et le Conseil départemental. L’idée est d’inciter à l’avenir d’autres employeurs à suivre le même exemple.

Nous vivons dans une société où nos déplacements connaissent une croissance exponentielle. Pour se rendre à leur travail, près de 20% des travailleurs français parcourent 40 kms chaque jour, et parfois davantage… C’est d’ailleurs la première cause de déplacement des Français.

Une étape importante a été franchie pour les 5 organismes publics vosgiens signataires de la convention*. Ces derniers s’engagent désormais à promouvoir le co-voiturage (intra ou inter-établissements) avec des véhicules de service ou de fonction. En d’autres termes, les organismes mettent leur flotte de véhicules en commun à disposition de leurs collaborateurs pour les trajets professionnels.

De plus, un forum en ligne provisoire (covoiturage.vosgelis.fr) développé par Vosgelis, permet de mettre en relation les salariés qui pourront covoiturer au titre de leurs trajets domicile-travail . A terme, la CAE s’est engagée à mettre en place un outil pérenne qui devrait être opérationnel au 1er janvier prochain. L’application française Klaxit, spécialisée de covoiturage domicile-travail sera sans doute la piste retenue. Un référent sera désigné au sein de chaque structure et sera chargé du suivi de l’application de la convention.

C’est une première dans les Vosges, qui verra peut-être d’autres entreprises rejoindre le dispositif, et pourquoi pas, fédérer autour d’un « club d’employeurs » qui agissent concrètement en devenant acteurs des mobilités futures.

Pourquoi le Conseil départemental participe à ce travail partenarial et s’engage pour une convention de covoiturage inter-administrations ?  

►Le plan VASTE (Vosges Ambitions Spécial Transition Ecologique), et la feuille de route du Département pour la transition écologique, prévoit des actions en faveur du covoiturage sur les territoires. Le Conseil départemental se doit d’être exemplaire en la matière dans son fonctionnement interne.  La convention répond à cet objectif.

►Le covoiturage proposé aux agents du siège du Conseil départemental permettra de réduire les Gaz à Effet de Serre émis par les déplacements professionnels et domicile-travail.

►De par la taille de son pool de véhicules légers (100 au siège du Conseil départemental incluant le bâtiment de Grennevo), le Conseil départemental espère un impact notable. A terme, sur l’ensemble des sites sur tout le département, ce sont 240 véhicules légers qui sont concernés.

►L’action covoiturage est une des actions que le Conseil Départemental met en œuvre (avec le déploiement du télétravail depuis le 28 septembre, des actions en faveur du vélo…) au travers du Plan Mobilité Employeur qu’il construit avec l’appui de la Communauté d’Agglomération d’Epinal.

►Le Conseil départemental répond ainsi aux aspirations de ses agents qui se questionnent, comme bon nombre de citoyens suite au confinement, sur leurs modes de déplacements que ce soit pour des trajets domicile/travail ou personnels, en milieu urbain comme rural.

*En décembre 2019, la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) est votée. Pour répondre aux nouveaux enjeux sociétaux et environnementaux des mobilités, la loi accorde de nouvelles compétences aux collectivités territoriales pour qu’elles organisent et développent les mobilités : autopartage, covoiturage, transport à la demande, vélo électrique…