Exclusif – Valrupt Industries rachète les Filatures et Tissages de Saulxures-sur-Moselotte

C’est la plus ancienne usine textile des Vosges. Placés en redressement judiciaire depuis le 3 décembre 2019, les Filatures et Tissages de Saulxures-sur-Moselotte viennent d’être rachetés par Valrupt TGV Industries. 

Fondés en 1825, les Filatures et Tissages de Saulxures-sur-Moselotte sont longtemps restés dans le giron familial. Ils se sont transmis de générations en générations durant près de 200 ans.

Jusqu’en juillet 2017 où ils ont étés acquis par Nader De Sain, directeur de l’entreprise. Celle-ci était ainsi sortie du groupe Incopar (propriétaire de Tissus Gisèle à La Bresse et Tissage de la Mouline au Thillot).

Ils étaient 77 employés en 2017 et encore 58 aujourd’hui. Depuis le 3 décembre 2019, les FTS (comme tout le monde les appelle dans la région) étaient placés en redressement judiciaire.

Un an plus tard, ils changent de main. En effet, Valrupt TGV Industries a déposé une offre de reprise qui a été acceptée ce mardi par le tribunal de commerce d’Epinal.

Dirigé par Muriel Cohen, Valrupt TGV Industries emploie 110 personnes, 60 sur son site historique de Rupt-sur-Moselle et une cinquantaine dans ses vingt magasins, sous l’enseigne Tradition des Vosges.

Sur les 58 salariés actuels des Filatures et Tissages de Saulxures-sur-Moselotte, 53 d’entre eux seront repris y compris Nader De Sain, les cinq autres concernent des départs en retraite ou des départs volontaires. Les 53 salariés conserveront leurs acquis.

« On augmente considérablement la fabrication française en diminuant l’empreinte carbone ».

A travers ce rachat des Filatures et Tissages de Saulxures-sur-Moselotte, Valrupt TGV Industries pourra produire différents tissus destinés à la protection de la literie.

« Dans notre processus de production, l’intégration sera complète avec ce rachat » explique Geoffroy Defer, dirigeant de Valrupt TGV Industries. « On pourra faire la filature et le tissage qui étaient sous-traités jusqu’à présent ».

Du même coup, « on augmente considérablement la fabrication française en diminuant l’empreinte carbone. Et nous répondons à la filière textile française qui est en recherche de relocalisation » se félicite également Geoffroy Defer.

Après ce rachat, les Filatures et Tissages de Saulxures-sur-Moselotte conserveront pratiquement leur appellation puisqu’ils deviendront les Filatures et Tissages des Vosges au 1er janvier 2021.

Sur place, le personnel se réjouit de cette reprise alors que le redressement judiciaire de l’entreprise saulxuronne le plaçait dans l’expectative depuis une année.

David Jeangeorges.