Bussang – Une saison déployée pour assurer l’essentiel au Théâtre du Peuple

3 juillet – 5 septembre 2021

Alors qu’un retour dans les musées – que nous appelons de nos voeux, semble à l’étude par le gouvernement,
il nous a semblé nécessaire d’annoncer dans ce moment d’espoir culturel, le programme de notre saison d’été.
Non pas dans un geste de défi ou d’inconscience, mais bien en responsabilité de nos choix mûrement réfléchis afin de permettre la rencontre à nouveau entre les oeuvres et le public.

L’annulation de la saison d’été 2020 a été un profond traumatisme, mais nous avons appris de cette période et ne nous laisserons plus surprendre.

Rien ne nous permet d’affirmer aujourd’hui que cet été pourra se dérouler comme nous l’imaginons, mais le partager est déjà en soi un acte qui permet de renouer un contact nécessaire avec les amoureux du Théâtre du Peuple.

Afin de respecter les mesures d’hygiène et de distanciation physique lors de l’accueil du public et au sein de nos équipes en création sur le site, nous avons décidé de ne pas faire, cette année, d’alternance de spectacles dans
une même journée, mais de proposer une saison d’été allongée avec deux créations jouées chacune à 15 heures,
l’une en juillet et l’autre en août.

La plus longue saison d’été jamais réalisée.

Ainsi, en prenant toutes les précautions nécessaires, nous serons en mesure de maintenir les spectacles dont l’économie a été repensée afin de rester dans le réel d’une billetterie forcément moins généreuse. Ce qui nous importe avant tout, c’est de rendre possible les retrouvailles avec les artistes au plateau.

En juillet, l’artiste Anne-Laure Liégeois aura l’honneur de rouvrir la grande salle avec Peer Gynt d’Ibsen dans la pure tradition du Théâtre du Peuple avec une grande troupe mêlant comédiennes et comédiens amateurs et professionnels.

En août, Simon Delétang, artiste-directeur du lieu, créera une adaptation du roman, Leurs enfants après eux, (prix
Goncourt 2018) écrit par l’auteur lorrain Nicolas Mathieu et interprété par la 80e promotion de l’École nationale
supérieure des arts et techniques du Théâtre (ENSATT). Treize jeunes artistes feront leur entrée dans la vie professionnelle à Bussang.

Les week-ends, nous reprendrons la création qui avait symbolisé la réouverture en fin d’été 2020, Notre besoin de
consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman avec Simon Delétang et le groupe Fergessen. Une ode au libre arbitre qui a marqué les esprits et qui sera présentée cette fois-ci en grande salle, dans la configuration classique.

Pour la dernière soirée de la saison et afin de poursuivre la belle collaboration avec Michaëla Chariau et David Mignonneau, le groupe Fergessen proposera un concert acoustique, conçu spécialement pour le Théâtre du Peuple.

Nous n’abdiquons pas, nous serons au rendez-vous d’une manière ou d’une autre, dans une configuration ou une
autre, mais toujours responsables et résilients, car nous croyons plus que jamais que le partage des oeuvres d’art
incarnées sur scène est essentiel à nos vies. Nous avons besoin de joyeuse complexité, d’interrogations sur notre rapport au monde et cet été placé à travers ces deux oeuvres, sous le signe de l’éveil à la vie, est notre réponse vaillante à la réalité qui est désormais la nôtre.

«Par l’art, pour l’humanité», plus que jamais.

La programmation de l’automne-hiver 2021 sera annoncée plus tard dans la saison en fonction des annonces gouvernementales.