Hydroélectricité – La Bresse au cœur de la transition énergétique voulue par le sénateur Daniel Gremillet

Le sénateur Daniel Gremillet organisait une conférence de presse à la centrale hydroélectrique de Blanchemer à La Bresse, ce lundi, aux côtés de Maryvone Crouvezier, maire de La Bresse, du député Christophe Naegelen, de Jérôme Mathieu, président de la Régie Municipale d’Electricité, et de Didier Houot, président de la communauté de communes des Hautes-Vosges.

Daniel Gremillet a présenté la proposition de loi « tendant à inscrire l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique et de la relance économique » et la proposition de résolution, en application de l’article 34-1 de la Constitution, « tendant à lever les freins réglementaires et administratifs au plein essor de l’hydroélectricité » qu’il a déposées au Sénat le 25 février dernier.

De tous temps, les cours d’eau sillonnant le territoire français ont été utilisés à des fins de production d’électricité. Les centrales hydroélectriques sont présentes dans toutes les régions de France. Ces barrages sont de tailles très diverses : avec ou sans retenue d’eau, de haute chute ou au fil de l’eau, selon leurs sites d’implantation.

Le département des Vosges compte plus de 200 micro-centrales hydroélectriques. C’est le secteur de la montagne qui est davantage équipé en micro-centrales, parfois très rapprochées sur certains secteurs de la Moselotte, de la Moselle en amont de la Cleurie. Les Vosges se placent ainsi en tête des départements en nombre d’installations de ce type. Quelques petits producteurs se servent de cette énergie en autonomie, mais ils sont minoritaires, la majorité revendent l’électricité au réseau.

L’hydroélectricité a démontré, depuis sa création, son rôle moteur dans l’aménagement durable du territoire et ses capacités à concilier enjeux sociétaux, économiques et de préservation de la biodiversité.

Première des énergies renouvelables électriques, l’hydroélectricité est un outil indispensable à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables.

L’hydroélectricité est la seule énergie décarbonée et stockable contrairement aux énergies intermittentes (éolien et photovoltaïque). Un élément important à prendre en compte dans le cadre de l’engagement pris par la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

A noter : La proposition de loi tendant à inscrire l’hydroélectricité au cœur de la transition énergétique et de la relance économique sera examinée en commission des affaires économiques le 31 mars prochain et en séance publique le 13 avril 2021. S'agissant de la proposition de résolution, en application de l’article 34-1 de la Constitution, tendant à lever les freins réglementaires et administratifs au plein essor de l’hydroélectricité, elle sera examinée plus tard au cours de la législature.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s