Remiremont – Belle représentation de l’option théâtre au lycée Malraux

Vendredi 4 juin, les 20 élèves de l’option théâtre (groupe de première terminale) ont investi le foyer du lycée pour présenter leur spectacle à une trentaine de spectateurs privilégiés (le jauge était réduite, en raison des conditions sanitaires).

Isabelle Fuchs, responsable de l’option, a remercié la direction du lycée qui soutient depuis deux ans l’existence et le développement de l’option théâtre, les intervenants professionnels qui accompagnent la création et forment les élèves tout au long de l’année : Mawen Noury, comédienne, et Amon Bey, danseur, et bien sûr les jeunes comédiens et comédiennes qui sont restés motivés toute l’année malgré le port du masque, les heures en distanciel, les sorties théâtre annulées.

La pièce qu’ils ont jouée, intitulée Hors les murs, était précédée d’une prologue écrit par Titouan Lefebvre, élève de terminale et membre du groupe. Suivaient des bribes de dialogues adolescents, des déclarations, des aveux, des disputes, où le non-dit jouait un grand rôle. Une partition délicate pour les interprètes, qui ont su rendre avec naturel les émotions de leurs personnages. Des moments musicaux et chorégraphiés alternaient avec les dialogues, et la scénographie utilisait principalement des chaises d’école, qui permettaient de recréer une salle de classe, un bus, un banc, etc.

L’impression qui domine est que la vraie vie des ados, avec leurs émois, leurs problèmes, se déroule surtout « hors des murs » du lycée.

Le public a été séduit par ce moment culturel, au terme d’une année où l’éducation artistique a été mise entre parenthèses. « On oublie le masque, on était vraiment avec vous », complimente une spectatrice.

Les membres de l’option étaient aussi enchantés de ce moment de partage avec les spectateurs ; ils ont pu présenter l’aboutissement de leur travail, ce qui n’avait pas été le cas l’an dernier. « C’était une journée géniale, j’ai adoré », se réjouit Enzo. « Jouer devant un public, c’est stressant, mais une fois sur scène, on oublie, tout, on est bien », renchérit Pierrick.

Pour Isabelle Fuchs « cette représentation symbolise le retour à une vie culturelle normale au lycée Malraux, c’est-à-dire riche et créative ». Bravo aux élèves et à leurs encadrants, qui ont su repousser les murs et obstacles de la crise sanitaire.

Photographies : documents remis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s