Nouvelle filière en déchèterie avec le SICOVAD

UNE PREMIERE DANS LES VOSGES : AVEC LE TRI DES PLASTIQUES DURS, LE SICOVAD INNOVE ET DEPLOIE UNE NOUVELLE FILIERE EN DECHETERIES !

Depuis quelques mois, les usagers du SICOVAD fréquentant les déchèteries de Nomexy, Thaon-les-Vosges, Golbey et du Val d’Ajol peuvent trier leurs « plastiques durs ». Une opération peu répandue encore et inédite dans les Vosges qui permet de valoriser des déchets qui étaient jusque-là incinérés.

Les plastiques durs ?

Les déchets en plastique dur (bacs à roulettes, fûts, bidons vides, seaux vides, cagettes-caisses, bassines, arrosoirs, pots de fleurs, jouets sans insert métallique…) sont en temps normal jetés dans la benne de tout venant incinérable. Soucieux de chercher des solutions vertueuses écologiquement tout en optimisant les coûts, le SICOVAD s’est récemment lancé dans le tri de ces plastiques afin de leur donner une seconde vie.

En effet, le traitement des déchets incinérables (environ 5000 tonnes par an sur le territoire du SICOVAD) risque de coûter de plus en plus cher : toute valorisation d’une tonne initialement dédiée à l’incinération s’avère donc essentielle et le SICOVAD, en tant qu’acteur majeur de la gestion des déchets dans le département, s’attache à être pilote sur ce type d’initiative. Si certaines REP (Responsabilité Elargie du Producteur) devraient prochainement voir le jour (comme pour les jouets), elles ne sont pas encore actives et d’autres options sont donc à développer sans tarder.

Process de recyclage

Concrètement, les déchets en plastique dur sont triés par les usagers avec l’aide des gardiens puis mis dans des bennes « SICOVAD ». Celles-ci sont ensuite acheminée chez SUEZ à Epinal Razimont. Le contenu est alors mis « en balles », pour être pris en charge par VALORPLAST afin d’être broyé. Le produit pourra finalement être utilisé pour créer de nouveaux objets.

Les déchets détournés seront donc recyclés et deviendront des emballages de transport, éléments de cuisine, articles ménagers, pièces automobiles, ustensiles de jardinage, mobilier de bureaux, tuyaux… L’opération connaît un succès croissant et le SICOVAD vise l’objectif d’une dizaine de tonnes détournées en fin d’année sur ce périmètre avant potentiellement d’étendre l’action à d’autres déchèteries. A terme, certaines matières supplémentaires pourraient aussi être concernées par une action similaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s