Le pass sanitaire obligatoire dans les médiathèques de la Porte des Vosges Méridionales

A la suite des décisions prises par le Conseil constitutionnel le jeudi 05 août 2021, la jauge des 50 personnes autorisées à  fréquenter les lieux culturels est levée à compter du lundi 09 août 2021.

De là, le Réseau de lecture publique de la Porte des Vosges méridionales a l’obligation de demander un pass sanitaire valide à toutes les personnes de plus de 17 ans (test PCR ou antigénique de -48h, schéma vaccinal complet, certificat de guérison de plus de 15 jours et de moins de 6 mois).

Le port du masque reste obligatoire pour tout le monde, à partir de 11 ans.

Pour une meilleure organisation, le gouvernement permet une semaine d’adaptation, la semaine du mardi 10 au samedi 14 août.

Afin de pouvoir continuer à bénéficier de notre service, la médiathèque va vous accompagner au mieux.

Vous aurez toujours la possibilité de poser des réservations (jusqu’à 10 documents), le personnel se chargera de vous les apporter, via le portage à domicile, (le jeudi-après midi, sur rendez-vous), ou en venant sur place et en vous présentant à l’entrée des médiathèques.

Vous pourrez toujours nous contacter afin de prolonger vos documents, et bien évidemment venir les rendre.

Notre mission étant de répondre aux besoins de tous.

Merci pour votre compréhension,

Les médiathécaires.

Un commentaire

  1. Le pass a été voulu (vendu) comme une incitation à la vaccination.
    Cependant, les gens contre le principe du pass sanitaire n’iront plus dans ces lieux et apprendront à vivre sans.

    Finalement, ce sont les vaccinés qui seront les plus contraints. Est ce la liberté de devoir justifier d’un pass avant d’entrer dans un lieu alors qu’avant ils pouvaient entrer dedans sans pass? Est ce la liberté de présenter un pass 5 ou 6 fois par jour? Est ce la liberté de voir les gendarmes débarquer pendant que vous êtes au restaurant avec vos enfants? Est ce vraiment ce monde que nous voulons leur laisser?

    Pendant que les anti pass apprendront à tisser de nouveaux liens de solidarité, les gens de bonne foi qui se prêtent au formalisme du pass croient retrouver une liberté alors qu’il s’agit en vérité d’une liberté devenue conditionnée à des décisions politiques (et donc discrétionnaires) sous caution soi disant médicale (la presse, notamment les chaînes d’info continue, fera son boulot habituel pour préparer les esprits).

    Que se passera t il quand la 3ème dose deviendra obligatoire? Et demain une 4ème dose voire la nécessité d’une dose tous les 6 mois?

    Que diront ils quand leur pass ne sera plus valide parce qu’il n’ont pas fait leur rappel à temps? Que se passera t il quand ils s’apercevront qu’ils ont été à leur insue les dindons de la farce et ce qu’ils croyaient être temporaire était en fait l’ouverture d’une boîte de pandore qui les submergera également à un moment où à un autre?
    Ce n’est pas une question de pro ou anti vaccins. Nous n’en sommes malheureusement plus là.

    La question est beaucoup plus profonde car il s’agit d’un véritable changement de société.

    Est ce cette société que nous voulons pour nos enfants? C’est la seule question à se poser, vaccinés et non vaccinés, en se regardant en conscience devant une glace.
    Après il sera trop tard pour dire que nous ne savions pas.

Les commentaires sont fermés.