Epinal – Policier blessé : le conducteur en garde à vue pour tentative de meurtre, le passager pour complicité

Pour échapper aux policiers qui les poursuivaient, deux jeunes Toulois ont foncé et blessé un policier. Le conducteur est mis en examen pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique et refus d’obtempérer aggravé d’une mise en danger de la vie d’autrui. Le second pour complicité et refus d’obtempérer. Le procureur a de la République d’Epinal demandé leur maintien en détention provisoire.

Mardi 5 octobre 2021 à 18 heures 00, faubourg d’Ambrail à Épinal, deux enquêteurs et trois policiers tentent de contrôler une Renault Clio dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants. La voiture avait été repérée sur la RN 57, mais pour échapper aux policiers, elle prend la sortie de Razimont vers le centre-ville.

Le conducteur roule sur la cheville du policier

Faubourg d’Ambrail, tous les policiers avaient enfilé leurs brassards et le pare-soleil « POLICE » était identifiable. La voiture est immobilisée. Le conducteur de la Clio lève les bras, il avance puis se ravise et tente de fuir une seconde fois. Il remonte dans la voiture et accélère subitement en direction d’un premier policier. Un second policier est heurté violemment au niveau de la jambe gauche. Le véhicule est utilisé comme une arme et lui roule sur la cheville gauche.

Les policiers font usage de leur arme

Les policiers leur enjoignent une nouvelle fois de s’arrêter. Devant leur refus d’obtempérer, ils font usage de leur arme de service et tirent à cinq reprises. Le véhicule finit par percuter le terre-plein central et s’immobilise. Le conducteur, un jeune homme de 23 ans, originaire de Toul, n’a aucun antécédent judiciaire. Son passager, 24 ans, également de Toul, a été condamné à deux reprises, pour des infractions routières.

Une ITT de 6 jours pour le policier

Le procureur et le magistrat de permanence arrivent sur place. Le policier blessé est emmené à l’hôpital par les pompiers. Ses jours ne sont pas en danger mais il écopera d’une ITT de 6 jours. Entendu, le conducteur explique qu’il a cru qu’il était braqué et n’a pas vu les brassards de la police. Le passager raconte qu’il était venu voir une fille à Épinal. Il dit avoir eu peur de l’arme et ne pas avoir compris qu’il s’agissait d’un policier.

520 grammes d’héroïne

L’audition des cinq policiers donnent des témoignages concordants et les témoins confirment que les policiers avaient bien leur brassard. Quatre impacts de balles ont été constatés sur le véhicule. Lors de la perquisition, les policiers ont trouvé 520 grammes d’héroïne dissimulés derrière les aérations du tableau de bord. L’enquête a été confiée à la direction territoriale de la police judiciaire de Nancy. La détention de drogue sera jugée ultérieurement.

Inculpés pour tentative de meurtre et complicité

Au vu de la gravité des faits, une information judiciaire a été  ouverte contre le conducteur pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique et refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger de la vie d’autrui. Le passager est accusé de complicité, refus  d’obtempérer. Le procureur de la République Nicolas Heitz a saisi le juge des libertés et de la détention pour demander leur maintien en détention provisoire.

Brigitte Boulay.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s