Fin de la gratuité systématique des tests PCR et antigéniques ce 15 octobre 2021

À compter du 15 octobre 2021, sauf pour raison médicale, les tests de dépistage du Covid-19 deviennent payants. Les personnes majeures non vaccinées et sans ordonnance devront débourser la somme minimale de 44 € pour un test PCR et de 22 € pour un test antigénique. Il faudra donc payer pour effectuer un test de dépistage utilisé pour obtenir un passe sanitaire valide.

Annoncée par le Président de la République le 12 juillet 2021, la fin de la gratuité systématique des tests de dépistage du Covid-19 entre en vigueur le 15 octobre  2021. Les tests RT-PCR et antigéniques ne seront plus automatiquement pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie. Seul, le dépistage pour raison médicale restera gratuit. Pour les personnes majeures non vaccinées, les tests PCR et antigéniques dits de « confort », c’est-à-dire pour obtenir un passe valide ou pour voyager deviennent donc payants à partir du 15 octobre 2021.

Depuis mars 2020, plus de 150 millions de tests ont été réalisés, dont 6 millions par semaine au mois d’août, en lien avec l’extension du passe sanitaire. Actuellement, près de 4 millions de tests par semaine sont effectués.

Prise en charge des tests de dépistage

À partir du 15 octobre 2021, afin de maintenir la stratégie de dépistage et de continuer à surveiller la circulation du virus, les tests de dépistage, antigéniques et PCR, restent entièrement pris en charge sans avance de frais pour les personnes :

  • mineures
  • ayant un schéma vaccinal complet ;
  • ayant une contre-indication à la vaccination ;
  • identifiées comme contact à risque par l’Assurance maladie dans le cadre du contact-tracing ;
  • présentant une prescription médicale ;
  • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois ;
  • concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les Agences régionales de santé ou au sein des établissements de l’Éducation national.

Quels justificatifs présenter ?

Pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie sans avance de frais, il faudra présenter l’un des justificatifs suivants :

  • un certificat de vaccination, de contre-indication vaccinale ou de rétablissement du Covid, sous la forme d’un QR-Code sur papier ou numérique via le carnet de TousAntiCovid. Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve via TAC Vérif ;
  • une pièce d’identité pour les mineurs ;
  • un justificatif de contact à risque, mail ou SMS, envoyé par l’Assurance maladie pour une prise en charge au 1er et au 7e jour. Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve en consultant les données de Contact-Covid ;
  • une prescription médicale délivrée par un médecin ou une sage-femme , valable 48h et non-renouvelable.

A noter : Les personnes ayant reçu une notification de contact à risque de l’application TousAntiCovid doivent contacter l’Assurance maladie par téléphone afin de recevoir une attestation de prise en charge.