Saint-Amé – La chambre régionale des comptes passe au crible la gestion municipale depuis 2015

La chambre régionale des comptes a examiné les comptes et la gestion pour les exercices 2015 et suivants de la commune de Saint-Amé, c’est-à-dire durant la mandat de maire de Marcelle André. La situation financière est saine, bien que fragile. Avec 1,9 M€ de recettes de fonctionnement en 2020, ses marges de manœuvre restent étroites et fortement dépendantes des abondements du budget annexe « forêts ».

Si le changement d’intercommunalité opéré en 2017 paraît cohérent au regard du bassin de vie stamésien, l’effort de mutualisation avec la nouvelle communauté de communes reste limité et ne permet pas de générer des économies d’échelle significatives.

En lien avec l’ordonnateur, la chambre a mené une analyse financière prospective intégrant le projet d’écoquartier, qui doit être ajusté aux capacités financières de la commune pour ne pas dégrader durablement les finances communales.

La chambre formule trois rappels du droit et deux recommandations portant sur la qualité des comptes et sur la mise en place d’un programme pluriannuel d’investissement.

Lire le rapport d’observations définitives en cliquant ici.