La Bresse – Dérives sectaires : l’ancien maire Guy Vaxelaire saisit trois ministres et les parlementaires

Accusés par deux de leurs proches des pires crimes, Guy Vaxelaire et son épouse Marie-Louise ont été mis hors de cause après plus de six ans de procédure. Ils ont raconté ce long combat dans le livre « Des faux souvenirs à la dérive » sorti en août 2022.

« Nous recevons beaucoup de témoignages de familles trébuchants sur le même fléau ! » fait savoir Guy Vaxelaire. « Aujourd’hui, avec le rapport 2022 de la Miviludes sur les dérives sectaires et l’exclusion de praticiens de l’annuaire Doctolib, il semble enfin que nous allions dans le bon sens à condition que la loi évolue… ».

C’est pourquoi : « dans ce cadre, nous saisissons les trois ministères concernés (justice, santé, citoyenneté), et les parlementaires car ce fléau fait chaque jour de nouvelles adeptes donc victimes au niveau national ! ».

Pour Guy Vaxelaire, « Les groupes de pression et lobby étant tellement forts qu’aucune avancée ne verra le jour (comme le rapport d’il y a 5 ans) si la presse ne s’accapare pas dans le même temps de ce problème de société en sensibilisant face aux vendeurs de prétendu mieux être ! ».

L’ancien élu précise qu’« il s’agit vraiment d’une démarche de lanceur d’alerte après une situation vécue par un nombre important de connaissances ».

Guy Vaxelaire a été maire de La Bresse de 1977 à 2014 et conseiller général des Vosges de 1979 à 1995 et de 1992 à 2014.

D.J.

Lire le courrier de Guy et Marie-Louise Vaxelaire adressé aux trois ministres sur ce lien.

Lire le rapport de la Miviludes sur ce lien.