De nouveau en prison, le pilleur de musées Stéphane Breitwieser a également sévi au… Thillot

Stéphane_Breitwieser
Stéphane Breitwieser (source : Wikipedia).

Condamné pour de nombreux vols d’œuvres d’art en Europe, environ 250 dans sept pays, le pilleur de musées Stéphane Breitwieser vient une nouvelle fois d’être incarcéré, a indiqué ce jeudi à l’AFP Jean-Luc Jaeg, le procureur de la République à Sarreguemines (Moselle). Plusieurs œuvres volées dans des musées français et allemands ont été découvertes à son domicile à Marmoutier (Bas-Rhin).

Soupçonné d’avoir volé plusieurs presse-papiers anciens au musée de la Cristallerie à Saint-Louis-lès-Bitche (Moselle), l’homme de 47 ans a été mis en examen pour vol et incarcéré.  La perquisition de son domicile a également permis de découvrir d’autres vols : des pièces romaines de la Maison de l’archéologie de Niederbronn-les-Bains (Bas-Rhin), deux objets anciens du musée des Hautes-Mynes de Le Thillot (Vosges) et une pièce de marqueterie d’un musée à Guebwiller (Haut-Rhin).

Une plainte avait d’ailleurs été déposée par les responsables du musée thillotin en 2018 après la découverte de leur disparition. Des policiers allemands ont également identifié deux pièces volées dans des musées d’Outre-Rhin.

Multi-récidiviste, avec à son passif entre 250 et 300 oeuvres volées dans sept pays d’Europe, Stéphane Breitwieser est surnommé le « Arsène Lupin alsacien ». Il en a fait un livre, « Confessions d’un voleur d’art », paru en 2006. Il a d’ailleurs l’invité de l’émission « On n’est pas couché » à retrouver ci dessous.

Lire également l’article de France 3 en cliquant ici.