Saint-Etienne-lès-Remiremont – L’Association pour la Protection de l’Environnement toujours en vigilance

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire (A. Einstein) ».

L’Association pour la Protection de l’Environnement de Saint Etienne a tenu son assemblée générale le 6 février, en présence du maire Michel Demange et d’une partie de ses adhérents. Le président Philippe Germain, a dressé un bilan moral très complet de toutes les actions entreprises dans l’ombre durant l’année écoulée. Il a également rappelé en quelques phrases celles des années antérieures. « L’année 2018 a vu le fonctionnement de la nouvelle centrale d’enrobés, malheureusement, cette nouvelle exploitation occasionne toujours les mêmes gênes que la précédente centrale. Les odeurs nauséabondes, pestilentielles et les rejets toxiques sont toujours bien présents ! Les Stéphanois nous ont interpellés, ils sont soucieux … ! Ce qui est curieux et nouveau, c’est la présence des odeurs à des endroits de la commune qui n’étaient pas touchés auparavant. Nous allons nous rapprocher d’une assistance juridique pour voir s’il y a des failles dans ce dossier. Nous avons fait des demandes de subventions, 1) au Conseil Départemental, nous avons rencontré François Vannson mais nous n’avons toujours pas de nouvelle à ce jour. 2) Aux communes avoisinantes et à Saint Etienne, pour St Amé nous avons lu que la ville nous attribuerait une subvention de 100€, les autres communes ne se sentent pas concernées par ce problème de pollution, Remiremont nous renvoie vers la Communauté de Communes, mais celle-ci n’a pas cette compétence dans ses statuts. Par contre Saint Etienne nous octroie une subvention de 2 500€. 3) Le député Christophe Naegelen n’a plus d’enveloppe parlementaire..» a souligné le président en ouvrant la séance.

Un dossier de près de 25 ans.

Association non partisane et apolitique, l’Association pour la Protection de l’Environnement dénonce la pollution de la centrale d’enrobage implantée sur la commune de Saint Etienne les Remiremont, dans le bassin de vie de Remiremont. Elle s’inquiète de son impact sur la santé des populations exposées. « Les fumées toxiques de bitume sont chargées en composés dangereux notamment en HAP (hydrocarbure aromatiques polycycliques). Le 11 septembre 2013 l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire a rendu public un rapport explosif concluant et reconnaissant le bitume comme cancérogène, renforçant, si besoin, nos inquiétudes. Les résultats de cette étude sont sans appel, réduisant à néant les propos de l’Industriel et des services de l’Etat ‘d’un bitume inoffensif’ » annoncent les membres du comité qui invitent les personnes qui désirent en savoir plus à se rendre su le site de l’association ww.pollutionsaint-etiennelesrt.com

Les actions.

Le président et les membres de son comité ne chôment pas, durant l’année écoulée, ils n’ont pas cessé de tirer les sonnettes d’alarme, organisant une marche citoyenne, à laquelle ont participé une centaine de personnes en juillet « Notre intention était d’attirer l’attention de tous sur ce sujet de santé public ». Ils ont rencontré François Vannson au printemps « il était pour l’installation de capteurs d’air, et devait étudier la possibilité de nous octroyer une subvention. Nous attendons. » Le site de l’association Bitume Santé mis à jour régulièrement a enregistré 16 416 visites sur l’année 2018, le sujet est donc plutôt bien suivi. « Cette année, grâce à notre trésorier, nous avons été reconnu ‘d’intérêt général’ ; notre association pourra donc délivrer un reçu fiscal aux particuliers et aux entreprises qui lui font un don ou qui adhère (ils bénéficieront d’une réduction d’impôt égale à 66% du total des versements dans la limite de 20% de leur revenue imposable. » a conclu avec satisfaction le président. La cagnotte Leetchi ouverte sur Internet a rapporté 180€.

2019.

La marche sera reconduite, et les membres de l’association ne baissent pas les bras. L’association vient d’adhérer à « Mirabel » qui apporte soutien aux associations dans leurs différentes démarches. Les membres ont décidé de participer au ‘Grand Débat’ qui se tiendra prochainement à Remiremont. La marche citoyenne sera reconduite fin juin.

Michel Demange, maire de la commune a réitéré son engagement pour soutenir l’association dans sa démarche, 2 500€ ont déjà été acceptés par les membres du conseil municipal. « Je me suis engagé à vous suivre et je vous renouvelle mon engagement. » a précisé le maire. Avant d’ajouter qu’il s’était rendu sur le site avec quelques maires de la Com/Com et quelques adjoints. « J’ai également posé la question à la représentante de la DREAL qui participait aux réunions sur le classement du site du St Mont. Mais elle n’avait pas vu le dossier ‘centrale à enrobé’ il n’est pas parvenu jusqu’à son bureau. »

Le bilan financier présenté par le trésorier Jean Pierre Gabrion a été accepté à l’unanimité, la cotisation est de 10€ plus 1€ par membre de la même famille.

« Nous n’allons pas à la confrontation par mauvaise humeur ou pour faire parler de nous, mais par nécessité » ont précisé les adhérents présents avant que la séance ne soit levée.