Remiremont – Le cormoran empoisonne la vie des pêcheurs

 

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

L’assemblée générale de la société de pêche a commencé par une minute de silence pour les sociétaires décédés en 2018, une pensée pour toutes les personnes qui louent des lots de pêche, décédées ou malades.

Avant de commencer l’assemblée, le président Alain Mangel annonce la démission de M. Demange vice-président et Mme Demange secrétaire.
Le 5 décembre, en réunion du conseil d’administration, après un vote, Monsieur Hiniger a pris la place de vice-président et M. Florent Frantz celle de secrétaire.
Le trésorier Michel Marotel a présenté le détail du bilan financier.
Le bilan des cartes pour 2018 laisse apparaître une année en nette diminution en ce qui concerne Remiremont :
  • cartes complètes 138
  • URNE 147
  • mineurs moins de 18 ans 46
  • femmes 19
  • mineurs moins de 12 ans 67
  • vacance 12
  • journalières 61

Sur le plan départemental, la baisse de – 4,45 % est plus importante qu’en 2017 qui était de – 1,23 %. Les conditions hydrauliques et météorologiques y sont sans doute pour quelque chose, mais aussi sur notre secteur l’invasion de cormorans toute l’année.

En recettes, ristourne fête de la pêche 80 €, URNE 1.794 €.

En dépenses les taxes sur les cartes de pêches CPMA, fédération nationale et départementale, URNE 18.054,80 €, la location des droits de pêche pour 2.768 € que la société de pêche réussit à maintenir avec quelques augmentations, les alevinages 3.219,78 €, « une diminution car nous avons introduit que des truites arc en ciel, pour le reste ce sont les frais habituel, une année que nous avons serré le plus possible sachant que nous perdions des cartes de pêche ce qui en résulte un bénéfice de 2551,76 € ».

04 Les adhérents

RAPPORT MORAL.

Alain Mangel a remercié « le président du G.P.R.M.V. (groupement piscicole réciprocitaire du massif vosgien) Monsieur Daniel Jacquot, les présidents des A.A.P.P.M.A. qui sont dans la salle, les gardes particuliers, les bénévoles, vous tous qui êtes là aussi nombreux à assister à notre assemblée générale ce qui prouve votre attachement à la pêche ».
Aperçu des activités en 2018.
En janvier et février, deux demi-journées de nettoyage à la prairie du Voueau et à l’étang des Aulnes en vue de l’ouverture.
Le 6 mars réparer plusieurs pancartes sur les lots de pêche sur le parcours.
Le 9 mars et le 30 mars, alevinage sur tous les lots de la société 600 kgs de truites arc en ciel, 32 points d’alevinages, alevinage réalisé en deux fois pour éviter le désastre des cormorans.
Le 31 mars, nettoyage de printemps à l’étang de la Demoiselle à Remiremont, en vue de l’ouverture.
Le 6 avril, le 27 avril, le 18 mai, alevinage à l’étang de la demoiselle au total 300 kgs de truite arc en ciel.
Le 30 mai, introduction de vésicules de saumons dans les radiers du pont de Cheneau.
Semaine de la fête de l’eau du 28 mai au 3 juin l’A.A.P.P.M.A., avec le concours de la fédération de pêche des Vosges à la Grange Puton à Remiremont. A ce sujet, « nous avons reçu une attestation au dispositif « je parraine ma rivière dans les vosges » décerné à l’AAPPMA de Remiremont pour son engagement et ses actions pédagogiques ».
Le 29 mai, nettoyage étang des Aulnes en vue de la fête de la pêche.
Le 3 juin, fête de la pêche à l’étang des Aulnes, une belle journée avec une trentaine d’enfants et leur famille, 50 kg de truites arc en ciel avait été déversé pour l’occasion, tous les enfants sont repartis avec au moins 2 truites enchantés de leur journée.
Le 13 juin, nettoyage étang de grossissement qui était envahi d’herbe.
Le 20 juin, réunion très importante au sujet des seuils sur le ruisseau du Rehherey
Le 27 juin, pêche d’inventaire sur Vecoux, au grand mur à Saint Nabord et Noirgueux .
Le 2 juillet, pêche dans un canal d’amené d’une centrale à Saint-Amé pour récupérer le poisson, un petit coup de main à l’AAPPMA de Saint-Amé.
Le 6 juillet, nettoyage aux étangs de la prairie du Voueau à Saint-Nabord en vue des centres aérés.
Le 16 juillet, une petite pollution sur le ruisseau de Longuet, quelques truites et gardons morts dans l’étang d’un riverain.
Les mois de juillet et août sont particulièrement chargés avec les centres aérés de Remiremont et Saint-Nabord, 13 séances de pêche au coup, 153 enfants y ont participé.
Le 5 septembre, pêche électrique de sondage saumons dans les radiers de l’aval du pont de cheneau.
Le 8 septembre, une demi-journée pour élaguer quelques arbres à l’étang de la Demoiselle.
Le 12 octobre, pêche de sauvetage étang de la Demoiselle.
Le 16 octobre, pose bac à poisson étang de la demoiselle.
Le 19 octobre, nettoyage écloserie remise en état en attendant les géniteurs.
Le 26 octobre, pêche géniteurs au ruisseau de Sainte-anne et au ruisseau du Reherrey : 61 femelles et 46 mâles, pour un total de 107 truites, en ce moment nous avons 17500 œufs à l’écloserie, et le premier bac éclos.
Le 17 décembre, les rigoles de l’étang de la Demoiselle ont été débouchées.
En 2018, l’écloserie n’a pas fonctionné « pour montrer que nous n’étions pas d’accord avec l’arrêté préfectoral qui interdisait le tir de cormorans suite à une plainte et rien n’a changé à ce sujet, des oiseaux noirs toute la saison et ce n’est pas fini, il ne faut pas s’étonner si le poisson disparaît de nos rivières ».
Une année bien remplie en travaux, environ 955 heures de bénévolat, dans tout cela, il ne faut pas oublier les réunions de toutes sortes : A.G. fédération, conservatoire des sites lorrains, mairie de Remiremont, mairie de Saint-Nabord, A.G. truites sauvages, réunion de comité, réunion de la réciprocité, réunion centre aérés, réunion avec les agriculteurs, les bureaux d’études, l’OMSLC de Remiremont, la Communauté de Commune de la Porte des Vosges Méridionales, je parraine ma rivière, les alevinages, les vendeurs de cartes de pêche, beaucoup de temps passé aux écritures et surtout en kilomètres.

01 AG de pêcheurs à la ligne

 
POLLUTION.
 
« Comme je vous l’ai rappelé plus haut le 16 juillet une pollution sur le ruisseau de Longuet, on suppose un nettoyage de toit, quelques truites et gardons morts dans l’étang d’un riverain en bord du ruisseau nous n’avons pas dressé procès-verbal. Toujours pas de nouvelle de la pollution de la morte de Saint-Etienne qui date du 2 février 2012 c’est-à-dire 7 ans, ainsi que la pollution du 16 octobre 2014 à Vecoux, je pense que c’est une affaire classée, comme beaucoup d’autres, quand je voie le travail que mon garde à passer pour c’est deux pollutions en heures et en écriture, j’espère avoir des nouvelles cette année ? » a souligné Alain Mangel.
« Comme vous le voyez il faut rester vigilant même si l‘on sait que sera long et que sa sera peut-être classé sans suite, quand vous voyez quelque chose sur la rivière, il faut me prévenir ou quelqu’un du comité, les gardes particuliers, la gendarmerie, la fédération de pêche ».
02 Ouverture de L'AG
PROJET 2019.
Tous les lots de pêche sont reloués pour 2019, « une seule chose à vous dire je vous en supplie respecter les propriétés, quand vous enlevez un fils de parc remettez le en place, car sans les locations ne pouvons pas aller à la pêche, ramasser vos boîtes d’appâts et canettes surtout dans les étangs, montrez que les pêcheurs sont de bon citoyens ».
03 Recueillement
LA CONTINUITE ECOLOGIQUE.
La continuité écologique est une obligation légale pour tous les obstacles de plus de 20 cm de hauteur à l’écoulement des eaux. La continuité écologique émane de la directive cadre européenne sur l’eau transcrite en droit français par la loi sur l’eau et le milieu aquatique en 2016. Assurer la continuité écologique fait partie des objectifs fixés par la directive cadre européenne sur l’eau pour l’atteinte du bon état écologique.
« En juillet, j’ai été invité par M. Damien Perry, agriculteurs à Dommartin-lès-Remiremont, au sujet du seuil de la Vanne des Chaineaux à Vecoux, beaucoup de monde M. le maire de Vecoux qui est vice-président de la communauté de commune de la Porte des Vosges Méridionales, Mme le maire de Dommartin-lès-Remiremont, la Direction Départementale du Territoire, le bassin Rhin Meuse, M. Jean-Jacques Rosaye, président de l’association syndicale représentant les propriétaires riverain, des agriculteurs, nous avons passer un après-midi sur le terrain à différents endroits pour prouver que le seuil servait à encore à quelque chose.
« La portière qui se trouve au-dessus du seuil qui sert d’irrigation autour de l’étang des Aulnes, va sur La Poirie, aux mortes de Pont, beaucoup d’endroit où les vaches peuvent boires, après plusieurs heures il a été conclue, surtout par la DDT qu’il faudrait traiter chaque seuil au cas par cas, ne pas faire les mêmes erreurs que sur Vagney, affaire à suivre ».
CORMORAN.
« C’est vraiment le point noir de plusieurs A.A.P.P.M.A. en ce qui me concerne je suis vraiment outré que le projet d’arrêtés de tir de régulation du grand cormoran 2017-2019 a été suspendu en date du 6 septembre 2017 suite à la requête de l’association (…), par décision du juge des référés du tribunal administratif de Nancy, suite à une demande faite à la Fédération il y a huit jours, il m’a été répondu que le jugement sur fond de l’affaire n’a pas encore eu lieu et sommes dans l’attente d’une date d’audience, nous l’attendons depuis septembre 2017. M. Audoux a fait un comptage le 16 janvier 2019, sur notre secteur, il a compté 76 cormorans, 16 hérons, et en ce moment une vingtaine d’aigrettes. Vu que depuis certains étangs sont gelés en aval, il doit y en avoir encore plus ».
« Quand je pense à tout ce que nous faisons pour que nos enfants puissent toujours aller à la pêche : écloserie, centres aérés, les écoles, la fête de la pêche, je parraine ma rivière, la fête de l’eau, la taille des poissons, le nombre de prise, la location des baux de pêches, les actions en faveur de la reproduction du brochet, tous les travaux en nettoyage, c’est là que l’on voit le travail de tous les bénévoles ».
Pour 2019, la société de pêche continuera l’entretien des berges, les étangs, les ruisseaux, les centres aérés et les écoles qui lui le demanderont.
La fête de la pêche nationale aura lieu le dimanche 2 juin à l’étang des Aulnes à Vecoux.
Comme en 2018, le brochet sera fermé à l’ouverture par arrêté préfectoral, « on pourra le pêcher à partir du 1er mai, comme au plan national avec une taille de 60 cm, la taille de l’ombre reste inchangé 35 cm. sur toute la Moselle de Vecoux à Epinal, sur la Moselotte jusqu’au pont de Nol à Vagney ».
Pas de changement aux étangs de la prairie du Vouau, le plan d’eau de Remiremont, les réserves ont été renouvelées, l’étang des aulnes à Vecoux, resteront ouverts à la pêche jusqu’au 13 octobre au soir, « je rappellerai que l’asticot est autorisé mais que l’amorçage à l’asticot est interdit, vous pouvez pêcher à deux lignes seulement dans les plans d’eau, tout est écrit dans le guide pêche qui vous est distribué avec la carte de pêche. A ce sujet, prenez le temps de le lire ».
ALEVINAGE
« Pour l’ouverture 2019, il a été décidé en réunion de comité vu le bénéfice fait cette année et suite à la sécheresse, et au dégât fait par les cormorans que nous alevinerons 300 kgs de plus, seulement des truites arc en ciel, 900 kg seront répartis en trois fois, un alevinage le 7 mars 300 kgs, le 28 mars 300 kgs, le 18 avril 300 kgs, le 31 mai un alevinage sera fait pour la fête de la pêche pour les enfants à l’étang des Aulnes 50 kgs ».
 
RECIPROCITE.
Pas de changement cette année au sein du groupement, vous pouvez toujours adhérer à l’URNE (union régionale nationale du Grand Est) c’est une adhésion qui permet à chaque pêcheur s’acquittant d’un supplément de pouvoir de pêcher dans 91 départements français.
TARIF DES CARTES 2019.
Aucun changement cette année :
  • Carte adulte complète 81 €
  • carte adulte avec URNE 96 €
  • carte jeune moins de 18 ans 20 €
  • carte jeune découverte moins de 12 ans 6 €
  • carte découverte femme 33 €
  • carte hebdomadaire pour 7 jours 32 €
  • carte hebdomadaire pour 7 jours 19,70 € avec timbre CPMA
  • carte journalière 15 €.
Depuis l’année dernière, « toutes les cartes passent par internet. Pour y accéder depuis votre ordinateur, affichez carte depêche.fr, vous choisissez l’A.A.P.P.M.A. de Remiremont, la carte qui vous intéresse, et laissez vous guider. En ce qui concerne, le guide de pêche vous pourrez venir le chercher chez les dépositaires en présentant votre carte de pêche. Les pêcheurs venant habituellement acquérir leurs cartes chez les dépositaires pourront continuer de la même manière ».
Alain Mangel a remercié les vendeurs de cartes, Madame Tabey, café restaurant à Dommartin-lès-Remiremont, tabac-presse le Capucin à Remiremont, Cora à Remiremont, office de tourisme à Remiremont.
Ouverture en 1ère catégorie le 9 mars, ouverture du brochet le 1er mai, ouverture de l’ombre le 18 mai, fermeture le 15 septembre pour la rivière et le 13 octobre pour les étangs.
Alain Mangel a lancé un appel, si des personnes sont intéressées pour faire partie du comité, il faut lui téléphoner ou le contacter par E-mail, ils seront les bienvenus.