Remiremont – Valérie Debord vient apporter son soutien au lycée Camille-Claudel

Valérie Debord avait remis son Prix, à la Sorbonne, à une ancienne étudiante des métiers de la pierre du lycée professionnel Camille-Claudel. Mais elle ne s’était encore jamais rendue dans l’établissement dirigée par Pascal Villemin. C’est fait depuis ce jeudi matin où la vice-présidente de la Région Grand Est a visité les équipements en rencontrant les élèves, aux côtés du maire Jean Hingray et du proviseur Pascal Villemin, dans une démarche de soutien des filières professionnelles du territoire. Le lycée Camille-Claudel est le seul de France à former aux quatre spécialités de la pierre.

« C’est un très bel établissement avec du personnel engagé et des jeunes enthousiastes » s’est réjouie l’élue.  » Cet établissement est l’un des premiers en France . J’ai été impressionnée par son évolution et son excellence actuelle. En écoutant les élèves, ils expriment souvent une envie artistique alliée à une création et à une passion ».

Visite Valérie Debord (2)
Le proviseur Pascal Villemin et la vice-présidente Valérie Debord.

Seulement voilà, ces formations sont encore trop méconnues. « Le lycée doit prendre toute sa place dans l’offre de formations. Il faut le promouvoir vis-à-vis du grand public. J’aimerais que l’équipe pédagogique aille à la rencontre des élèves de la région pour le faire connaître. Il y a matière à ouvrir ces formations aux jeunes filles qui représentent 12 % de l’effectif, ce qui est déjà bien, puisque la féminisation est de 8 % au niveau national ».

Cette visite s’est conclue par le baptême de deux salles au nom d’Alfred Boucher et d’Auguste Rodin.

D.J.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

METIERS DE LA PIERRE : L’ALLIAGE ENTRE LA PASSION ET LA MOTIVATION.

Voilà encore 10 ans, le Lycée Professionnel Camille Claudel de Remiremont n’accueillait qu’une quinzaine d’élèves en formation aux divers métiers de la pierre. Aujourd’hui, ce sont 80 passionnés qui chaque semaine apprennent à tailler, à graver et à polir la pierre. Principaux facteurs de cette évolution : diversification de l’offre de formation, équipements adaptés et équipe pédagogique complémentaire.

UNE OFFRE DE FORMATION EVOLUTIVE.

En refonte actuellement, l’offre de formation du lycée professionnel Camille Claudel se veut avant tout être en adéquation avec les besoins des entreprises. Aussi, depuis plusieurs années, le lycée n’a cessé de diversifier et d’étoffer son offre en se dotant notamment d’un centre de formation des apprentis (CFA Pôle Patrimoine Architectural Arts de la Pierre) et en accueillant des publics mixtes (élèves, apprentis, demandeurs d’emploi, salariés).

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s