Jean-Claude Dousteyssier : « Dans pareilles circonstances, il n’est pas plus mal que les anciens maires assurent les affaires courantes »

Maire de Ventron depuis 2008, Jean-Claude Dousteyssier pensait bien titrer sa révérence durant cette deuxième quinzaine de mars. Mais le report de l’installation des conseils municipaux, décrété ce jeudi soir par le Premier Ministre, en a décidé autrement.

Jean-Claude Dousteyssier et les élus aux manettes depuis 2014 vont donc continuer à gérer les affaires courantes jusqu’à l’installation du nouveau conseil municipal, en principe à la mi-mai.

« Devoir continuer plusieurs semaines supplémentaires, je n’y aurais pas pensé. C’est la première fois que la France est plongée dans un tel état de crise sanitaire. A cas de figure exceptionnel, mesures exceptionnelles » analyse le premier magistrat de la cité véternate.

Des élus tout neufs dans la fonction auraient ainsi pu être confrontés d’emblée à une situation de crise. « Dans pareilles circonstances, il n’est pas plus mal que les anciens maires s’occupent des affaires courantes. Il peuvent s’appuyer sur leur vécu ».

Car si Jean-Claude Dousteyssier et ses pairs sont donc amenés à faire du rab, leur feuille de route est confinée à la gestion quotidienne « on va assurer la gestion de l’état civil, de l’eau, de l’assainissement et de la voirie. Ce sont les premières missions d’un maire ».