Remiremont – Conseil municipal : une succession de démissions sans précédent depuis 2014

Depuis 2014, le conseil municipal de Remiremont connaît une succession de démissions sans précédent dans l’histoire de la ville. Retour sur sept années de soubresauts.

Tout commence dès le lendemain des élections municipales de 2014. Battu par Bernard Godfroy, son ancien directeur des services techniques, Jean-Paul Didier, maire sortant depuis 2001, décide de démissionner et donc de ne pas siéger parmi l’opposition. Bernard Godfroy, qui se présentait pour la première fois aux suffrages en 2014, a fédéré des énergies venues de tous bords politiques. Mais la lune de miel ne va pas faire long feu.

Juillet 2016, des dissensions de plus en plus vives, au sein de la majorité de Bernard Godfroy, tournent au feuilleton de l’été. Les démissions se succèdent jusqu’à celle de Bernard Godfroy à la mi-septembre 2016. La première adjointe Christiane Wininger assure l’intérim des fonctions du maire.

Novembre 2016, la liste de Jean Hingray est élue au deuxième tour en devançant de 43 celle de Jean-Paul Didier, de retour sur la scène politique. Celui-ci, comme en 2014, démissionne et ne fait donc pas plus partie de l’opposition. Plusieurs de ses co-listiers jettent également l’éponge en cours de mandat dont l’emblématique Jean-Claude Baumgartner.

Novembre 2018, c’est au tour de la majorité de Jean Hingray de connaître ses turbulences : celui-ci retire ses délégations à Dominique Schelssinger, adjointe aux affaires scolaires, au profit de Jean-Benoît Tisserand, jusqu’alors chef de file de l’opposition. Dominique Schlesinger démissionne de ses fonctions d’adjointe tout en restant au sein du conseil municipal où elle devient l’un des rares opposants du maire. En effet, celui-ci parvient à rallier dans son camp plusieurs élus de la liste de Jean-Paul Didier.

Mars 2020, l’opposition est réduite à peau de chagrin, la liste de Jean Hingray est la seule à postuler au premier tour des élections municipales. Ses 29 candidats sont tous élus dont Jean-Benoît Tisserand qui devient quatrième adjoint.

Dimanche 27 septembre 2020, Jean Hingray est élu sénateur des Vosges. Conformément à la loi anti-cumul des mandats, il doit quitter ses fonctions de maire, tout en restant conseiller municipal. Jean-Benoît Tisserand est pressenti pour lui succéder.

Vendredi 9 octobre 2020, le deuxième adjoint Jean-Charles Foucher démissionne suite à des divergences de vue avec le maire. Le feu couvait depuis la candidature de ce dernier aux élections sénatoriales.

Non seulement, un prochain conseil municipal devra élire un nouveau maire mais également un nouvel adjoint en charge du sport, de la vie associative et de l’événementiel. A moins que d’autres rebondissements ne viennent brouiller les cartes.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s