Plombières-les-Bains – Le maire Lydie Barbaux autorise l’ouverture des commerces non alimentaires

« C’est un profond sentiment d’injustice qui m’anime aujourd’hui. Injustice devant le désarroi des commerçants de notre ville, Plombières-les-Bains, qui doivent fermer leurs boutiques, alors que les grandes surfaces et les plateformes numériques vont fonctionner à plein régime » écrit Lydie Barbaux.

Elue maire depuis le printemps, elle pose la question qui fâche : « Est-il plus dangereux d’acheter un livre dans une petite librairie où vous serez probablement le seul acheteur à ce moment-là qu’à la FNAC ? Est-il plus dangereux d’acheter un pull chez votre commerçant local qui prend toutes les précautions sanitaires possibles plutôt qu’au supermarché ? Où est la logique ? ».

Lydie Barbaux continue : « Nos petits commerces ont tout fait pour pouvoir ouvrir dans les meilleures conditions sanitaires possibles, et ils ont souvent fait plus que les grandes surfaces. Le premier confinement les a laissés exsangues et le second va leur enfoncer la tête sous l’eau. Beaucoup n’en sortiront pas si nous ne faisons rien. Et pour les élus plombinois, il est impensable de ne rien faire ».

C’est la raison pour laquelle « je prends aujourd’hui, avec l’accord de mon équipe, cet arrêté (à lire ci-dessous).
Il ne changera rien dans les faits car le décret gouvernemental prévaut. Mais l’arrêté arrivera en Préfecture. Si nous sommes de nombreux maires à le prendre, notre démarche remontera au gouvernement qui rétablira peut-être l’équité. C’est un acte symbolique mais parfois ce sont les symboles qui font bouger les lignes ! ».