La Région se mobilise en faveur de la filière forêt-bois et de la ressource en eau

La Région Grand Est se mobilise pour la protection et la restauration de la filière forêt-bois et de la ressource en eau, véritables atouts pour son territoire mais d’une grande fragilité. Plus que jamais, face aux grands enjeux du changement climatique et aux impacts de la crise sanitaire, leur accompagnement représente un axe essentiel de la politique régionale agricole.

Lors de la Commission permanente de ce jour, la Région a notamment attribué des aides en faveur des entreprises de première transformation du bois pour l’acquisition de bois scolyté et a renouvelé l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Soutien aux filières favorables à la protection de la ressource en eau ».

CRISE SCOLYTE : LA RÉGION AUX CÔTÉS DE LA FILIÈRE FORÊT-BOIS Déjà fragilisée par des années de sécheresse, la filière forêt-bois Grand Est est confrontée, depuis 2018, à une crise scolyte sans précédent qui décime les résineux et dont l’impact financier est estimé à plusieurs millions d’euros. Pour venir en aide à cette filière, identifiée comme un modèle d’économie durable, la Région a accordé des avances remboursables de près de 381 500 euros à 4 entreprises de première transformation du bois.

Ces entreprises ont engagé des montants significatifs pour l’achat de bois concerné par la menace scolyte, souvent en surplus de leur approvisionnement classique, afin de limiter les contaminations. Ces bois se valorisant moins bien que des résineux sains, les entreprises subissent d’importantes pertes financières, auxquelles s’ajoute une augmentation conjoncturelle des coûts d’exploitation et d’enlèvement. Les avances remboursables leur permettent ainsi de renforcer leur trésorerie afin de faire face à ces charges supplémentaires.

La Région a également octroyé une avance remboursable de plus de 2 900 euros2 à l’Union régionale des communes forestières du Grand Est pour la mobilisation rapide de 11 000 m3 de bois dans un secteur touché par des dépérissement, l’hiver étant une période adaptée à la récolte forestière. Cette aide intervient en complément des 300 000 euros dont la structure a bénéficié en novembre dernier au titre du « Fonds d’amorçage expérimental pour les communes forestières »,

AMI « SOUTIEN AUX FILIÈRES FAVORABLES À LA PROTECTION DE LA RESSOURCE EN EAU » : CRÉER DE LA VALEUR AJOUTÉE POUR LES AGRICULTEURS QUI PRÉSERVENT LA RESSOURCE EN EAU.

Agir en synergie pour préserver la qualité des eaux et de la biodiversité tout en offrant des conditions propices à un développement durable des territoires, tel est l’objectif de la coopération entre la Région Grand Est et les Agences de l’eau Rhin-Meuse, Rhône-Méditerranée-Corse et Seine-Normandie, formalisée par un accord-cadre signé en 2017.

C’est dans ce cadre que les 4 structures reconduisent l’AMI « Soutien aux filières favorables à la protection de la ressource en Eau », pour la 4éme année, visant à faire émerger des systèmes agricoles exemplaires, innovants, pérennes, respectueux de la ressource en eau et viables économiquement. Cet AMI vient compléter la politique globale de développement et l’adaptation des filières économiques régionales axée sur la compétitivité économique, le soutien aux labels géographiques et la qualité des produits.

Les maîtres d’ouvrages publics et privés intéressés par cet AMI ont la possibilité de déposer leur candidature avant le 31 mai pour la session 1 et le 30 septembre pour la session 2 à l’adresse : amifilieres@grandest.fr.