Vosges – L’expulsion d’une famille albanaise n’est pas légale, selon la cour d’appel

Mardi 27 avril 2021, Lumturije Metalia, Rrahim, son fils de 23 ans, et Emigerta, sa fille de 20 ans, ont été arrêtés par la police dans un hôtel de Gironcourt-sur-Vraine puis emmenés vers Tirana, la capitale de l’Albanie. Ce samedi 1er mai 2021, la cour d’appel de Metz a considéré que la méthode d’éloignement n’est pas légale.

La Cour d’appel de Metz constate par arrêt du 1er mai 2021 que la Préfecture des Vosges ne justifie pas avoir régulièrement mis en œuvre la mesure d’éloignement.

En clair, la procédure qui a été employée dans cette affaire, pour renvoyer la famille en Albanie, est illégale.

La famille aurait dû être conduite dans un centre de rétention administrative, d’où elle aurait pu interpeller le juge des libertés.

L’appel de la préfecture est rejeté. La famille doit être libérée.

« Tout était illégal dans cette « rafle », commente Jean-Louis Didelot. « 10 policiers dans l’appartement et d’autres autour de l’hôtel. Emigerta a été embarquée dans l’avion en pyjama ! Elle n’a même pas eu le temps de faire son recours à la CNDA (Cour nationale du droit d’asile). La cour d’appel vient de le confirmer. Nous sommes en direct avec elle, ses profs, ses copines, pour qu’elle ne lâche pas. Elle doit revenir passer son bac ! Elle avait 16,73 de moyenne pour ce trimestre, moyenne de la classe : 12,89. Sans commentaire. Inutile de vous dire l’état de la maman, le traumatisme pour la famille ».