Une première expérimentation réussie pour les patrouilles de réservistes à bord des TER Fluo Grand Est !

1.035 gares sécurisées et 621 trains accompagnés par les patrouilles de réservistes3, des résultats encourageants pour la sécurisation du réseau TER Fluo et la lutte contre le sentiment d’insécurité dans les transports, rendus possible grâce à l’expérimentation menée par la Région Grand Est !

En avril 2021, la Région a fait le choix de mobiliser des patrouilles de réservistes opérationnels de la gendarmerie nationale à l’intérieur des trains et des gares situées en zone de compétence de la gendarmerie pour assurer le parcours en train de ses usagers.

D’une durée d’un an, cette première expérimentation a mobilisé près de 200 patrouilles, chacune composée de trois militaires réservistes, le chef de patrouille étant un ancien gendarme d’active.

Forte de ce succès, la Région souhaite réitérer le dispositif en formulant un nouveau partenariat avec la Gendarmerie Nationale (DGGN), la Région de gendarmerie du Grand Est, SNCF Voyageurs et SNCF Sûreté ferroviaire, d’une durée de trois ans et qui prendra effet à partir du 1er juin 2022. Elle financera intégralement le dispositif pour un montant d’un peu plus de 837 000 euros, correspondant à 900 joursréserve par an, soit 300 patrouilles par an.